A quel moment souscrire une assurance pour son studio étudiant ?

A quel moment souscrire une assurance pour son studio étudiant ?

Actuellement, souscrire une assurance habitation devient de plus en plus courant chez les étudiants. Beaucoup souscrivent dès la première année quand d'autres attendent d'avoir un petit boulot pour pouvoir financer l'assurance. Et c'est là que la question suivante se pose : à quel moment souscrire une assurance pour le studio étudiant ?

Quand on rentre à la fac

Bon nombre de jeunes souscrivent l'assurance pour leur studio étudiant quand ils partent du foyer familial. En effet, quand l'étudiant loue un logement, il est tenu par la loi de souscrire une assurance habitation adaptée à sa situation. Cela lui permet de se couvrir contre les risques locatifs liés à de multiples sinistres. L'assurance lui donne aussi la possibilité d'engager sa propre responsabilité civile quand des dégâts surviennent.

Rentrer à la fac est souvent synonyme de liberté et de location de son premier studio. Les étudiants n'ont, dans ce cas, pas encore les bons réflexes comme arrêter l'eau de la baignoire. Cette situation provoque un dégât des eaux qui est pris en charge par le contrat d'assurance. Si les étudiants ne sont pas assurés, ils sont obligés de réparer eux-mêmes les dégâts avec leur propre moyen.

L'acquisition de studio

Même s'ils sont rares, certains étudiants acquièrent leur propre studio dès leurs jeunes âges grâce à leurs parents. Ils sont donc propriétaires de leur bien et ne sont pas obligés de souscrire une assurance studio pour étudiant. Néanmoins, il est judicieux de bien se couvrir car les jeunes ont souvent la tête ailleurs et oublient de fermer les gaz, par exemple. En cas d'incendie, l'assurance les indemnise à hauteur des pertes subies en prenant en compte leur responsabilité civile.

En tant que propriétaires, les étudiants ont le choix entre différentes solutions d'assurance pour leur studio. Ils peuvent choisir l'assurance multirisque habitation pour couvrir tous les risques locatifs avec une possibilité intéressante d'extensions de garantie. S'ils décident d'habiter ensemble entre étudiants, ils sont en mesure de choisir les assurances conçues pour la colocation. La souscription d'une assurance habitation devient ainsi une nécessité aussi bien pour les parents que pour les jeunes afin que les années d'études se passent sans grands incidents.

Les autres cas de figure

A un moment donné de leurs études, certains jeunes partent ailleurs soit pour effectuer un stage, soit pour toute autre raison. Afin de pouvoir assurer leur studio, ils optent donc pour l'assurance propriétaire non occupant. Cette situation permet de protéger l'habitation et son contenu même en l'absence d'occupants. Ce type d'assurance prend bien évidemment en charge tous les dommages classiques comme les bris de glace, les catastrophes naturelles ou encore les explosions.

En cas d'absences répétées, les risques de cambriolage par effraction sont importants. En effet, c'est le moment que choisissent les malfaiteurs pour passer à l'acte. Assurer son studio permet donc de protéger les biens de valeur contre les vols puisqu'en cas de vandalisme, l'assureur procède à l'indemnisation. Assurer son studio revient moins cher qu'assurer une autre habitation puisque le prix d'une assurance prend en considération la superficie du bien. Vu que les étudiants ne possèdent pas encore de biens très importants en valeur, l'assurance habitation leur revient moins chère par rapport à la tranquillité d'esprit.

Les articles